fbpx

23 enfants, ce n’est pas un acte humanitaire

Selon le SEM (Secrétariat d’État aux migrations), 23 RMNA (requérants d’asile mineurs non accompagnés) de Grèce sont arrivés en Suisse aujourd’hui.

Nous sommes heureux qu’ils soient bientôt réunis avec les membres de leur famille. Toutefois, l’admission de ces 23 enfants ne représente pas un acte humanitaire. Il s’agit d’une obligation pour la Suisse en vertu de l’article 8 du règlement de Dublin. Ce faible nombre est une honte si l’on considère la tradition humanitaire de la Suisse, les ressources disponibles et les conditions en Grèce. Près de 40 000 personnes, dont quelque 5 600 mineurs non accompagnés, vivent toujours sur les îles grecques dans des conditions inhumaines et sans protection contre le Covid-19. 

Dans la situation actuelle, et notamment en raison du danger lié à la propagation du Covid-19, des vies humaines sont en jeu. La mort tragique d’Adam le montre. La Suisse doit offrir une protection aux personnes particulièrement menacées par le Covid-19 et ne doit pas se limiter aux regroupements familiaux légalement requis!

Plus d’informations dans la 3ème Newsletter